Test :: Fuse ( Xbox 360 )
×

Annonce

Component for comments not installed!

Notre test de Fuse
Fuse
  • Date de sortie : 27 mai 2013
  • Console :
  • Éditeur : Electronic Arts
  • Développeur : Insomniac Games

Fondé en 1994, le développeur américain Insomniac Games a depuis sa création, produit uniquement des jeux sous la bannière Sony. PlayStation 1-2-3 et PS Vita ont donc accueilli depuis cette époque, les jeux de la série Resistance, Ratchet & Clank et Spyro, pour ne nommer que ceux-là. Ce n'est qu'en 2010 que Ted Price, Président d'Insomniac Games, annonce que le studio planche désormais sur un titre multi-plateformes. D'abord présenté comme étant ''Overstrike'', le projet est rebaptisé ''FUSE'' à l'automne 2012 et confirmé qu'il sera édité par EA. Finalement, on se retrouve avec un premier jeu multi-plateformes créé par Insomniac Games et une nouvelle licence dans cet océan de jeux de tir. La question : FUSE a-t-il su se distinguer des autres jeux du même genre? Est-ce qu'Insomniac détient par cette nouvelle création, une série à succès en devenir? Voici notre avis.

Histoire

L'histoire se déroule dans un futur proche et suit les aventures de quatre agents de l'Overstrike 9 dans leur lutte contre l'ignoble Raven Corporation. Le but de cette compagnie? Recueillir et exploiter à sa guise, la substance extra-terrestre nommée FUSE. Quelle est l'utilité principale du FUSE? Créer des armes ''high-tech'' expérimentales aux effets dévastateurs.

fuse1

Fonctionnement

Le jeu vous plonge donc aux commandes de la courageuse équipe d'Overstrike 9, laquelle est composée de Dalton, Jacob, Naya et Isabelle. Deux gars, deux filles et des centaines de soldats pour tenter de vous retenir. Comme vous vous en doutez, ces quatre héros possèdent chacun, leurs aptitudes et armes particulières. Dalton Brooks et son bouclier d'énergie grâce au Mag Shield qu'il possède, Jacob Kimble et son arc à flèches enflammées, Naya Devereaux et son pouvoir d'invisibilité, mais surtout, son spectaculaire fusil à distorsion (mon arme préférée du jeu), puis finalement, Isabelle ''Izzy'' Sinclair et son Désagrégateur permettant de cristalliser les ennemis sur place, une autre arme fantastique. Bien que ce quatuor coloré possède des armes bien distinctes, on ne ressent aucune différence côté prise en main/contrôles. Pas de personnage plus lourd, ou qui semble plus agile, voire plus rapide. La différence se retrouve dans l'armement.

C'est bien joli tous ces personnages qui éliminent des ''soldats clones'', mais comment choisir le bon héros? Simple. En fait, vous pouvez changer à tout moment. Il ne suffit que d'appuyer sur le bouton ''Back'' de votre manette Xbox 360, puis de sélectionner le personnage voulu. Le principe se nomme ''Incarnation'' et s'exécute facilement et rapidement. L'effet visuel créé par le changement de protagoniste est d'ailleurs plutôt réussi. En mode solo, on se retrouve donc à changer de personnage dans le but d'utiliser l'arme propre à chaque personnage, ou utiliser ses grenades, car les personnages dirigés par intelligence artificielle, n'utilisent pratiquement jamais leurs grenades. D'ailleurs, parlons-en de cette ''intelligence artificielle''. Malheureusement, chose qui se produit beaucoup trop souvent à mon goût, l'ia présente dans FUSE n'a rien d'exceptionnelle. Vos alliés tirent n'importe où, ne se rendent pas compte qu'un ennemi est tout juste debout derrière eux, ne lancent jamais de grenades, ne viennent jamais en renfort. Leur unique qualité est donc de venir à votre secours dans le but de vous réanimer. Car oui, lorsque vous êtes au sol, vous devez ramper vers l'allié le plus près pour qu'il vous remette sur pied, comme dans Gears of War.

D'ailleurs, la jouabilité s'apparente énormément à Gears of War : jeu à la troisième personne, environnement rappelant celui de Gears, système de couverture, personnages colorés, attaques de mêlée, roulades, zone de réunion qui clignote (souvent devant une porte) où les 4 héros doivent se regrouper pour progresser et finalement, beaucoup de sang. Par contre, les déplacements sont plus rapides et légers que dans Gears of War, sans oublier que le jeu nous propose quelques séquences d'escalades ''à la Uncharted'' plutôt agréables.

Donnez-moi des munitions

Chaque personnage peut porter trois armes à la fois : Une arme ''moyenne'' du genre mitrailleuse, douze à pompe ou fusil de précision. Une arme à courte portée, du genre pistolet ou uzi. Puis finalement, l'arme unique à chaque personnage, tel que mentionné plus haut dans ce texte. Au final, il n'y a que les armes ''uniques'' ou Xenotech, qui sont vraiment intéressantes. Les autres, outre le douze à pompe, manquent de punch. Les armes Xenotech peuvent s'améliorer, de même que les différentes aptitudes des héros via un arbre des compétences. Nos personnages gagnent de l'expérience par leurs actions et peuvent aussi en ramasser au sol. Cette XP permettra par exemple, de débloquer l'aptitude d'invisibilité de Naya. Par contre, au passage, sachez que l'ia de FUSE ne tient pas compte que vous soyez invisible ou non, car à quelques reprises, les ennemis réussissaient tout de même à me trouver, malgré ma transparence...
De plus, on récupère au sol des lingots d'or, qui servant de crédits FUSE, permettent d'acheter des ''boost d'équipe'' qui serviront le quatuor.

Graphismes

FUSE est capable du meilleur et du pire. Autant certaines sections m'apparaissent pauvres et dénudés d'intérêt, d'autres, comme le début du Chapitre 3 et sa jungle luxuriante, sans oublier les effets de lumière qu'on y retrouve, m'ont charmés. Les animations sont superbes, au niveau des visages comme de la gestuelle et des déplacements. Quelques bogues notés ici et là, tel qu'un bogue de caméra restée coincée dans un angle précis (appuyer sur ''Y'' pour regarder une action, mais après la séquence, la caméra reste dans cette position). Ou le principe que vous ne pouvez progresser, voire quitter une zone, si un ennemi est encore en vie quelque part. Il m'est d'ailleurs arrivé à quelques reprises, d'avoir à fouiller les lieux, à l'extérieur comme à l'intérieur d'un bâtiment donnant sur la cour, pour trouver l'ennemi qui était coincé derrière une roche, au pied d'un arbre. Aussi, lorsqu'un allié vient vous ranimer en vous injectant un liquide droit au coeur, l'allié son bras et sa seringue sont souvent à une distance ridicule de votre corps mourant. Généralement, il vous réanime en piquant... dans le vide.

Étant une création d'Insomniac Games, on reconnaît la patte artistique et les animations faciales expressives d'un Ratchet & Clank. De plus, les décors cimentés et le look futuriste (ennemis, environnement), m'ont rappelés la série Resistance. D'ailleurs, les armes Xenotech m'ont énormément rappelées celles de la série Resistance, de même que certains aspects de l'histoire...

Son et musique

Le jeu est tout en français, parlé et écrit. Dans son ensemble, tout est de très bonne qualité. Côté musique, celle-ci est efficace et nous baigne à merveille dans cette ambiance de guerre futuriste à saveur épique. Les effets sonores sont également très bien réussi. Du beau boulot de ce côté-là.

Durée de vie

Prévoyez environ neuf heures pour venir à bout de cette aventure. Tout dépend si vous jouez seul flanqué de trois coéquipiers dirigés par intelligence artificielle, ou par des amis via Xbox Live ou écran scindé. D'ailleurs, s'il m'a fallu plus de deux heures pour commencer à éprouver du plaisir en jouant à ce jeu, dites-vous qu'avec au minimum un ami, le plaisir y est beaucoup plus présent. D'autant plus qu'avec un allié humain pour jouer, on peut réellement se la jouer stratégique en créant des diversions, ou attaquer un ennemi par le flanc.

On peut donc y jouer en mode solo fermé, ou en mode ouvert pour que des amis (ou d'autres joueurs) puissent se joindre à nous dans notre quête. Si vous n'avez pas d'ami pour partager l'aventure, on peut utiliser le système de ''matchmaking'' du jeu et via Xbox Live, rejoindre un ou des joueurs dans une partie ''mode campagne'' en cours. Mais bon...

FUSE propose également un mode multijoueur bien à lui permettant, comme dans Gears of War, de repousser de nombreuses vagues d'ennemis. Mais, pourquoi aurais-je le goût de jouer à ce mode, puisque le mode campagne n'est pratiquement rien d'autre que de repousser une multitude de vagues d'ennemis à travers les niveaux? Bref, sans intérêt.

Focus final

FUSE est un premier jet multi-plateformes intéressant, sans plus. Campagne répétitive, intelligence artificielle risible, histoire sans intérêt et une aventure nullement immersive, me fait hésiter quant à recommander ce jeu. Par contre, sa prise en main simple, son système de changement de personnages à la volée et plusieurs bonnes séquences d'échanges de coups de feu, nous donne le goût de jouer à FUSE. Un premier jet correct de la part d'Insomniac Games, qui nous prépare probablement, une deuxième itération dans un proche avenir. S'ils améliorent certains aspects de cette nouvelle licence, on peut s'attendre à un excellent jeu pour la suite!

Verdict : Un achat quand il sera à rabais.


+ Pour
  • Amusant entre amis (jouable à 4 en coop)
  • Armes Xenotech intéressantes
  • Combats contre les boss de niveaux
  • Musique et effets sonores de bonne qualité
  • Contrôles précis
  • Système de changement de personnage efficace
- Contre
  • Répétitif
  • Sentiment de déjà vu
  • Intelligence artificielle pauvre et frustrante
  • Tout sauf immersif
  • Histoire sans substance
Steeve Tremblay donne la note globale de 7.0

Recherche

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux vidéo de la semaine du 15 septembre 2019

Lire la suite...

Sondage GF

Croyez-vous aux chances de succès de Google Stadia

Médias sociaux

À voir sur GF