Game-Focus.com - Test :: Call of Duty Black Ops ( Nintendo DS )

Notre test de Call of Duty Black Ops
Call of Duty Black Ops
  • Date de sortie : 14 novembre 2010
  • Console :
  • Éditeur : Activision
  • Développeur :

Disponible depuis le 9 novembre dernier, le populaire jeu de tir Call of Duty : Black Ops fait la joie de nombreux propriétaires de consoles de salon. Évidemment, le jeu peut également se jouer sur PC, mais aussi sur la petite portable de Nintendo. C’est d’ailleurs sur cette version que nous nous sommes attardé, version développée dans le studio floridien n-Space. C’est le quatrième jeu de la série à provenir de ce studio. Est-ce que l’expérience cumulée dans le développement des précédents volets aura bien servi et été mise en application dans la réalisation de Call of Duty : Black Ops pour DS? Voici notre avis de ce jeu de guerre, version portable.

Histoire
 
L’aventure débute alors que vous devez libérer les agents Alex Mason et Michael Shaw qui ont été capturés par les soldats cubains. S’en suit une série de missions allant de Cuba au Vietnam, en passant l’Afghanistan, l’Union Soviétique et l’Arctique. De nombreuses missions à haut risque, où il faudra vous dépasser, vous débrouiller et… survivre.
 
Les contrôles
 
Aïe, aïe, aïe. Ce n’est pas le point fort de ce jeu. Bien que les déplacements s’exécutent avec la croix directionnelle, le contrôle de la vue (ou de la tête) se fait avec les boutons ABXY. La plupart des jeux de tir à la première personne sur DS permettent de contrôler la vue avec le stylet, mais pas Call of Duty : Black Ops. Pourtant, une option indique qu’on peut le faire, mais je n’ai jamais réussi, ni même compris comment activer cette fonction. Je me retrouve donc à essayer de survivre (le niveau de difficulté est très élevé, même à Facile), à travers les nombreuses missions qui m’attendent. C’est un fait : ce qui rend le jeu si difficile c’est la prise en main des contrôles. Outre les déplacements, on peut porter deux armes à la fois (comme dans les versions HD), des grenades et un couteau (que l’on peut utiliser comme arme de mêlée et/ou lancer). On sélectionne son arme en tapant au bon endroit dans l’écran tactile, ce qui s’exécute assez bien. Là où ça fonctionne moins bien, c’est quand vient le temps de récupérer une arme au sol. On a beau cliquer sur le bouton pour récupérer l’arme, il faut souvent 3 à 4 essais pour finalement réussir à la ramasser. Même problème lorsque vient le temps d’enjamber un obstacle. On doit sortir notre stylet (qui ne sert pratiquement pas dans le jeu) uniquement pour cliquer sur l’onglet ‘’Enjamber un obstacle’’. Même chose lorsque vient le temps de grimper dans une échelle. Sort le stylet, range le stylet, sort le stylet, range le stylet, sort le… pffff. J’ai essayé en tapant seulement avec le pouce, mais ça ne marche pas. On peut s’en sortir avec le pouce seulement pour recharger notre arme (en tapant sur l’onglet représentant notre arme) ou pour choisir notre arme.
 
Chopper 7 ds.png185px-M14 7 ds.png
 
De l’action
 
Les gens de n-Space ont ajouté un système d’aide à la visée, qui est d’une certaine utilité disons-le, mais qui est loin d’être parfait. On se retrouve donc habituellement à faire feu sur les ennemis en visant la partie la plus facile à atteindre (le tronc). Donc très peu de ‘’head shot’’ et on tire un peu partout. Les ennemis sont parfois très résistants aux balles, tandis qu’à d’autres moment, deux ou trois balles sont suffisantes pour en venir à bout. Parlant des ennemis, ceux-ci agissent de trois façons : Dès qu’ils vous voient, ils se mettent à couvert et reste là jusqu’à ce qu’ils soient découverts puis abattu par votre arme. Ils vous foncent dessus comme s’ils étaient faits de métal et que vous étiez un aimant. Ils restent debout devant vous sans bouger et vous retournent systématiquement toutes vos grenades. Ce qui me fait penser que l’intelligence artificielle des méchants comme celles des alliés est très faible. Ne comptez pas sur vos camarades virtuels pour vous sortir du pétrin et en passant, quand les balles ennemis vous atteignent, mettez-vous à couvert (si vous en êtes capable) pour récupérer votre énergie.
 
Graphiques
 
Call of Duty : Black Ops DS n’est pas d’une grande beauté, bien que le jeu roule très bien, sans saccades. En fait, il me rappelle par moment le premier Doom paru en 1993. Les environnements sont vides, quelques détails ici et là, mais rien d’exceptionnel. Même chose du côté de la modélisation des personnages. Si vous êtes à Cuba, les méchants ont tous la même apparence, la même moustache, le même linge. Quand vous êtes au Vietnam, les ennemis sont tous en noir avec un drôle de chapeau et quand vous êtes en Afghanistan, tous les ennemis ressemblent comme deux gouttes d’eau à Ben Laden. C’est comme si chaque pays avait son usine à clones.
 
 
La modélisation des armes est bien réussie et on retrouve d’ailleurs de nombreux types d’armes. L’effet de rechargement est tout aussi convaincant, tout comme la vue rapprochée lorsqu’on utilise une carabine de précision. Malheureusement, toutes ces armes manquent de punch et semblent lancer des balles de caoutchouc.
 
Son et musique
 
Côté voix (qui sont en anglais), on entend bien nos camarades nous dicter la marche à suivre et les ennemis hurler à notre approche. Par contre, la sirène d’alarme fait un peu pitié dans les missions d’infiltration (pas évident, les méchants voient à travers les murs) où il faut attaquer uniquement avec son couteau. Elle émet un son strident et irrégulier, comme si elle manquait d’électricité pour bien fonctionner. Certaines armes à feu émettent un son ressemblant au son que ferait une roche en passant à travers une feuille de papier. Vous voyez? Les pièces musicales sont bonnes et vont bien avec l’action en cours. Rien de négatif de ce côté.
 
 
Durée de vie
 
La campagne principale comprend 16 niveaux en intérieur et en extérieur. Prévoyez donc en moyenne un quatre heures de jeu, selon votre talent bien sûr. Parmi ces missions, vous vous retrouverez à piloter un hélicoptère dans un deux minutes inutile, imprécis et ennuyant. Également au programme, balade en bateau avec une grosse mitrailleuse et à bord d’un avion expérimental. Cela change un peu de la jouabilité générale, mais n’aide en rien à faire apprécier le jeu davantage. Il y a également, réparti à divers endroits parmi les niveaux, des objets cachés à découvrir (étoiles dorées), qui ultimement, débloqueront un genre de Succès ou Trophée comme dans les versions consoles. Sans grand intérêt, on les trouve par hasard, mais pour ceux qui auraient vraiment aimé le jeu, vous pouvez passer quelques heures à les rechercher… Question de prolonger la durée de vie du titre, Black Ops sur DS a comme ses grands frères, du jeu multijoueur. On a donc droit à un mode Zombie que l’on peut jouer à deux joueurs en mode coopératif en Wi-Fi. Quatre cartes sont offertes. Le mode Zombie est assez difficile et on s’en lasse rapidement. On a également droit au multijoueur inspiré des versions PS3, Xbox 360 et PC avec ses ‘’perks’’ au nombre de dix-huit et plus d’une dizaine de cartes. Assez amusant, mais peu de monde sur les serveurs pour y jouer. On y retrouve les classiques ‘’Death Match, Team Death Match, Capture the Flag (seul ou en équipe) et Sabotage’’.
 
Conclusion
 
La version DS de Call of Duty : Black Ops me laisse donc sur mon appétit. Bien qu’il possède une durée de vie intéressante en raison de son multijoueur et une rejouabilité appréciable, il reste néanmoins lourdement entaché par une prise en main boiteuse. C’est un fait, il existe peu de jeux de tir à la première personne pour la Nintendo DS, mais il y en a tout de même de bien meilleurs. Un achat lorsqu’il sera à rabais, mais pour l’instant à éviter.

+ Pour
  • Multijoueur WiFi complet
  • Objets cachés
  • Mini carte en solo efficace
  • Plusieurs armes
  • Trame musicale
  • Missions variées
- Contre
  • Contrôles, prise en main
  • Intelligence Artificielle
  • Histoire
  • Mission en hélico
  • Graphismes très pauvres
  • Effets sonores ratés
  • Niveau de difficulté élevé
Rédaction Game-Focus donne la note globale de 5.0

Recherche

PREMIÈRES IMPRESSIONS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

It Takes Two, le début d'une histoire d'amour?

Lire la suite...

On a aimé Monster Hunter Rise et voici pourquoi

Lire la suite...

Voici notre test du jeu Balan Wonderworld

Lire la suite...

On a joué à Bravely Default II et voici notre test

Lire la suite...

On a joué à Monster Jam Steel Titans 2

Lire la suite...

Notre test de la version rehaussée de Samurai Shodown pour Xbox Series X-S

Lire la suite...

Notre test du jeu Little Nightmares II

Lire la suite...

On a joué à Super Mario 3D World+ Bowser’s Fury, voici ce qu’on en pense

Lire la suite...

Dernières sorties jeux

Les sorties jeux vidéo cette semaine - 12 au 17 avril 2021

Lire la suite...

Audio : Podcast & Radio

Les derniers blogues et éditoriaux

GF sur Facebook

Sondage GF

Êtes-vous satisfaits de votre PS5 ?

Rubrique Top Chrono

Top Chrono 45- Moving Out – Movers in Paradise

Lire la suite...

Top Chrono 44- Dry Drowning

Lire la suite...

Top Chrono 43 - Hunting Simulator 2

Lire la suite...

Top Chrono 42- Neo Geo Pocket Color Selection Vol. 1

Lire la suite...

Top Chrono 41- On the Road : Truck Simulator

Lire la suite...

Top Chrono 40 - Capcom Arcade Stadium

Lire la suite...

Top Chrono 39 - Turrican Flashback

Lire la suite...

Top Chrono 38- UnderMine

Lire la suite...

Top Chrono 37 - SNK VS. Capcom The Match of the Millennium

Date de sortie initiale : 30 novembre 1999
Série : SNK vs. Capcom
Éditeur : SNK
Développeurs : SNK, Capcom, Dimps
Modes : Solo, Multijoueur
Plate-forme : Neo-Geo Pocket Color

Top Chrono 36- Kill it With Fire

Lire la suite...

Mots-clés populaires depuis 24h

Aucun résultat.

Médias sociaux

À voir sur GF...