Senran Kagura: Peach Beach Splash testé par Game-Focus [59835]

Senran Kagura: Peach Beach Splash testé par Game-Focus

GF, le plus imposant site Web au Québec sur les jeux vidéo

Les gros titres...

Un remake / remaster de Soul Reaver par Crystal Dynamics?
Super Meat Boy sur Switch en fin d'année
Microsoft met le paquet pour sa Xbox One X
Les billets s'envolent rapidement pour le Concert Mario de l'Orchestre de Jeux Vidéo

À ne pas manquer

Tests de jeux vidéo

Date de sortie : 26 septembre 2017

Console : PlayStation 4

Développeur : Tamsoft

Éditeur : Xseed Games

SérieSenran Kagura

Genre : Tir à la troisième personne

Prix : 66,99 $


La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de découvrir et parcourir de ce côté-ci du globe, un jeu aussi japonais que Senran Kagura: Peach Beach Splash . Jeu de tir à la troisième personne tiré de la populaire série Senran Kagura de Tamsoft, il met une fois de plus l'accent sur de jolies filles aux courbes langoureuses. Merci à Xseed Games de proposer aux joueurs nord-américains ce type de jeu d'action complètement déjanté destiné de toute évidence à un public bien précis. Mais nous chez Game-Focus, qu'est-ce qu'on en a pensé? Voici notre avis sur la chose!

Histoire
Un groupe de shinobis plantureuses est invité par un mystérieux duo déjanté à participer au tournoi Peach Beach Splash de pistolets à eau. Chose importante, les participantes en maillot de bain sexy ne pourront utiliser leurs talents de ninjas pour cette compétition, sous peine de punitions. Sans oublier que leurs affrontements seront présentés en direct, sur le réseau New Tube. Les demoiselles en bikini trouvent tout cela très louche... Ça sent le mystère... ou pas.

Fonctionnement
Le jeu de tir Senran Kagura PBS propose un étrange mélange entre Splatoon, Serious Sam et la série Earth Defense Force. Le joueur doit ''éliminer'' une ou des adversaires à grands coups de jets d'eau (comme de l'encre dans Splatoon) et souvent du même coup, repousser des vagues de petits ennemis qui apparaissent en renfort de la cible principale, au niveau du sol ou au-dessus de notre tête. Cet aspect du jeu est plutôt bien géré. La prise en main de nos héroïnes légèrement vêtues se fait plutôt bien, mais on ne peut en dire autant de la caméra à l'épaule qui la suit derrière. Souvent, l'ennemi se retrouve derrière nous sans qu'on ait eu le temps de voir quoi que ce soit. Le maniement de la caméra coordonné à celui de notre héroïne demande quelques bonnes minutes d'adaptation. Donc, gâchette droite pour tirer, touche ''carré'' pour recharger (dans un geste de va-et-vient pouvant porter à confusion et qui nous rend vulnérable aux attaques ennemies) et le bouton ''triangle'' pour faire des attaques de mêlée (ex. : coup d'épée). Ces attaques manquent de fluidité, d'efficacité pour s'avérer vraiment utiles. J'imagine que c'est le souhait du développeur afin d'éviter que le jeu ne devienne qu'un simple ''hack 'n' slash''. Ajoutez à cela le ''Water Jump'' permettant de sauter plus haut et plus loin avec l'aide de son réservoir d'eau et les glissades au sol difficiles à maîtriser. Un tutoriel vient nous expliquer ces bases, mais de façon trop simpliste. Je recommande donc d'aller passer quelques minutes en mode entrainement pour y parfaire vos techniques et surtout, n'oubliez pas d'activer le mode de visée assistée (surtout lorsque vient le temps d'éliminer les petites vagues d'ennemis).

Un jeu... de cartes?
Ajoutez à cela un système de deck de cartes trop complexe pour rien, donnant accès à des pouvoirs spéciaux. Ces pouvoirs (attaques spéciales, alliés sur le côté, grosse attaque, soutient, etc.) se déclenchent avec la croix directionnelle. Les cartes sont jolies et donnent de beaux effets spéciaux en situation de combat, mais il faut fouiller et bien lire pour en découvrir tous les nombreux effets. Le jeu est plutôt généreux du côté du nombre de cartes, d'améliorations de cartes, de modifications de deck et de personnalisation de nos shinobis. Parlons-en justement...

Je suis plutôt difficile à offusquer, à ''choquer'' lorsque l'on me propose un jeu avec de jolies filles sexy à l'écran. Mais là, je dois reconnaître qu'on m'en a donné un peu trop. Pas dans le visuel, ça, aucun problème (ou presque). C'est tout l'enrobage, les situations, le contexte qui me gêne un peu. Tout le jeu met l'accent sur les magnifiques corps des filles et leurs poitrines voluptueuses (jusque-là, ça va), mais bon, on a droit aux rebonds exagérés, teintes rosées sur le dessus des seins pour ajouter de l'effet, il y a même un mode caresse pour ''toucher'' les filles avec les deux sticks de la manette, donner de petites claques, ''pincer'' les seins et les agiter, ce qui va exciter ou non les filles. Ajoutez à cela un mode photo pour les observer sous tous les angles (pas de nudité complète), changer et acheter des vêtements avec la monnaie du jeu (que l'on cumule avec les combats). Sans oublier l'histoire du jeu qui met entièrement l'accent sur les silhouettes des filles et le fait qu'elles seront toutes mouillées et qu'elles en viennent à aimer ça. Oui, ça fait plaisir à l’œil, les cinématiques sont superbes et les filles sont bien modélisées, mais tout l'enrobage me met mal à l'aise...

Les arènes sont de bonne dimension et proposent de nombreuses cachettes et recoins stratégiques. Pas exceptionnelles, elles font tout de même le job. Même chose pour l'ambiance musicale estivale du jeu. Par contre, la physique de l'eau n'est pas très réussie. On est très loin de l'encre de Splatoon, ou de l'eau d'un ''gros AAA'' moderne. Ici, tout ce qui compte, c'est plutôt le rendu d'un gros ''triple D''. Par ailleurs, même si le jeu n'est pas super joli et ultra détaillé, il demande beaucoup d'énergie à la PlayStation 4. Celle-ci chauffe et fait beaucoup de bruit à chacune de mes parties. Peut-être parce que les jolies demoiselles sont trop ''hot''? Chose importante à souligner, le jeu est entièrement japonais du côté des voix, mais sous-titré en français. On garde donc ainsi la saveur japonaise pur jus, tout en comprenant les propos des personnages.

Durée de vie
Ci-haut je mentionnais la générosité du jeu en terme de modifications des decks de cartes et de vêtements des héroïnes ninjas, mais le jeu est aussi extrêmement généreux en termes de contenu. Senran Kagura PBS propose un mode histoire qui se divise en quatre aventures proposant chacune dix missions. Un mode rapide avec dix petites histoires de cinq missions chacune, puis un mode défi avec différents championnats et des conditions spéciales à remplir. Il y a de quoi y passer plusieurs heures, selon le niveau de difficulté des missions. Certaines sont d'ailleurs, assez difficiles (la caméra n'aidant pas notre cause tout comme la mauvaise fluidité de l'action). Pour les joueurs qui auront vraiment le goût de s'y investir à fond, sachez que toutes vos parties sont évaluées pour vous donner au terme de celles-ci, une note du genre 'S' ou 'A', comme le fait un Devil May Cry. On peut donc y retourner pour le plaisir et tenter d'améliorer son score. Mais bon, personnellement, le jeu ne me donnait pas assez de plaisir pour avoir le goût de refaire les missions passées.

Senran Kagura PBS propose aussi un mode multijoueur en ligne avec et sans classement. Bien que le classement mondial comporte son lot de joueurs et de records individuels, j'ai eu beaucoup de difficulté à trouver des joueurs pour m'y amuser pleinement. Donc, à éviter si votre objectif est de vous investir à fond dans un jeu de tir multijoueur en ligne de pistolets à eau. Parce que pour ce qui est de la communauté en ligne, c'est le désert aride de notre côté du globe.

Focus final
J'apprécie le fait qu'un tel jeu soit proposé et disponible en Amérique du Nord, surtout pour les joueurs friands d'un tel OVNI vidéoludique. Le concept des affrontements aux pistolets à eau est intéressant, l'idée est amusante, mais l'exécution n'est pas au rendez-vous. Senran Kagura Peach Beach Splash est plus agréable à regarder... qu'à jouer.

+Voix japonaises sous-titrées français

+Les cinématiques

+Le concept principal du jeu avec ses tournois de pistolets à eau

+Beaucoup de contenu

+Univers déjanté

+Le contexte général très particulier...

-...le contexte général très particulier

-Animations manquant de fluidités

-Système de cartes pas vraiment nécessaire

-Prise en main trop rigide

-Caméra pas au top et rend l'action plus difficile qu'elle ne devrait

-Peu de joueurs en ligne

-Trop cher malgré que le jeu soit très généreux en termes de contenu

-Fait chauffer la PS4

 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 16 octobre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 2239 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Récents commentaires

À voir sur GF